Musiconis



L’escamoteur

Bien que l’escamoteur ne joue pas de la musique, ses tours de passe-passe sont souvent accompagnés par un musicien. La musique magnifie le spectacle, qui peut attirer des naïfs. De plus, la musique va venir détourner l’attention du public.
Le groupe est complété par un enfant qui vole de l’argent à la dupe, captivée par le spectacle et la musique qui l’accompagne. Des escroqueries comme celles-ci existent depuis le début du quinzième siècle.
Actuellement, il n’y a qu’une seule image dans la collection de Musiconis qui dépeint un escamoteur avec un musicien jouant de la cornemuse et un enfant—la dupe n’est pas représentée. Une représentation célébre : L’escamoteur par Jerôme Bosch (c. 1502).

Musicien jouant de la cornemuse pour un escamoteur et un personnage assis sur un tonneau.png

Musicien jouant de la cornemuse pour un escamoteur et un personnage assis sur un tonneau
Hoogstraten, Belgique, 1532-1548, sculpture (bois)

The conjurer

The conjurer himself is not a musician, although his sleight-of-hand tricks are often accompanied by music. The music both aids in the spectacle of the performance, making participating more attractive, and adds further stimuli to overwhelm the mark (person to be tricked).
The con-team is completed by a child who robs the mark while he is engrossed by the spectacle of the trick and the accompanying music. Similar cons have existed since the early fifteenth century.
As this time, there is only a single image in the Musiconis collection that depicts a conjurer, along with a bagpiper and the child—the mark is not depicted. For a famous depiction of a conned mark, see The Conjurer by Jerôme Bosch (c. 1502).

Musicien jouant de la cornemuse pour un escamoteur et un personnage assis sur un tonneau.png

Musician playing the bagpipes for a conjurer and a figure sitting on a barrel
Hoogstraten, Belgium, 1532-1548, sculpture (wood)