Musiconis



Animal (FR)

Les images médiévales présentent de nombreuses représentations d’animaux, souvent en situation d’effectuer des actions propres à l’homme, comme la musique.
Il ne faut pas négliger l’existence de représentations animalière en situation réaliste : il s’agit essentiellement des animaux d’élevage ou des animaux exploités pour le travail portant des cloches autour du cou. Lorsqu’il s’agit de troupeaux (ou d’animaux typiques tels les ovins), le son des cloches entre dans la Musique pastorale. Il peut également s’agir d’animaux exotiques, tels les dromadaires, dotés de cloches peut-être par analogie avec le bétail du monde latin ; dans ce cas, on n’indexe pas d’univers référentiel.

Dans la plupart des représentations animalières, l’animal joue de la musique à l’instar de l’Homme. Les espèces représentées sont variées : le chien, l'âne, le singe, le cochon, le cheval, etc., portant ou jouant d’un instrument de musique. On pense généralement à l’univers de la Musique parodique, ainsi qu’à l’action du Désordre. Pourtant, il n’est pas certain que l’animalité, utilisée pour représenter certains caractères de l’espèce humaine, ait toujours été perçue comme parodique. Afin de le déterminer, il faut mettre en relation la qualité d’homme à laquelle la scène fait allusion (reconnaissable au costume de l’animal lorsqu’il en porte un) avec l’espèce animale impliquée. L’équidé jouant d’un instrument à cordes, par exemple, est une Musique parodique (cause de Désordre et de Disharmonie), car elle renvoie au récit de l’âne à la lyre : les sabots de l’équidé ne permettent pas de jouer d’un instrument à cordes. Le lion jouant de la vièle lui est très souvent associé et reste un mystère.

Certains animaux sont associés à un instrument particulier en raison de la sonorité de leur cri : le chat est ainsi associé à la vièle pour le timbre grinçant de ses miaulements. Il s’agit là encore d’une Musique parodique (Désordre, Disharmonie). Mais dans la plupart des cas, cette interprétation ne peut pas être affirmée.



Animal (EN)

Medieval imagery is rife with representations of animals, often in the context of performing actions proper to human beings, including music. There also exist representations of animals in realistic settings, such as agrarian settings or as beasts of burden wearing bells around their neck. When cattle or agrarian animals like sheep are depicted, the scene should be indexed as pastoral music.Representations of exotic animals in realistic contexts, such as camels wearing bells, perhaps as an analogy to cattle of the Latin world, in which case, the referential framework of the sound should be left blank.

In most representations of animals, the animal plays music on the model of human beings. The species represented vary: dogs, asses, monkeys, pigs, horses, etc., carry or play musical instruments. We generally think of the parodic music referential framework, as well as of the action of disorder. However, it is not certain that animalism, used to represent certain characteristics of human beings, were always perceived as parody. In order to make a determination, it is necessary to consider the type of human being to which the scene alludes (recognizable by the clothing the animal wears) with the species of animal depicted. An equine animal playing a string instrument, for instance, is an example of parodic music (cause of disorder and disharmony), because it recalls the story of the ass and the lyre: the hoofs of the equine animal prevent the animal from being able to play a string instrument. A lion playing the vielle often accompanies this iconography. The symbolism of the latter remains a mystery.

Certain animals are associated with a particular instrument because it is connected to the sound the animal makes: cats are thus associated with the vielle due to the timbre of its meowing. This, too, is an example of parodic music (disorder, disharmony). In most cases, however, this connection cannot be drawn definitively.

Capture d’écran 2017-01-09 à 10.53.00.png
Un cheval ou âne qui joue du luth

Capture d’écran 2017-01-09 à 11.04.16.png
Une truie jouant de l'orgue positif
Capture d’écran 2017-01-09 à 11.10.42.png
Lapin jouant de la chalemie