Musiconis



Hybride

De même que la représentation d’animaux musiciens, la représentation d’hybrides musiciens n’est pas nécessairement à considérer comme une Musique parodique, et comme dans le cas des animaux, le caractère parodique doit être évalué en fonction de la symbolique que peut recouvrir la créature ou la chose s’hybridant à l’homme (les outres ou les sacs de grain à tête humaine sont des performateurs de Musique parodique).
Dans de très nombreuses marges gothiques, l’hybridation est un mode ornemental d’introduction de l’Homme dans le monde des marges et ne doit pas faire l’objet d’une interprétation particulière (la végétalisation de l’abdomen est particulièrement fréquente, mais aussi son animalisation).
Certains être imaginaires de nature hybride sont associés à des actions et univers précis : le centaure à la chasse (il ne faut pas indexer en l’occurrence de Musique aristocratique) la sirène à la séduction (indexer Musique de la chair ainsi que Musique érotique, Séduction).



Hybrid

As with representations of animal musicians, the representation of hybrid musicians should not necessarily be considered an example of parodic music, and, as is the case with animals, parody is identifiable when the thing or animal is hybridized with a human form (e.g. sacks of grain with human heads would be classified as performers of parodic music).

In the margins of many Gothic manuscripts, hybridization is an ornamental mode enabling the incorporation of human beings into the world of the manuscript margins, and in that case, hybrids do not necessarily imply a particular interpretation. It is particularly common to find a human upper body paired with a vegetal or animal lower body.

Certain imaginary hybrid creatures are associated with precise actions and contexts: the Centaur with the hunt (does not need to be indexed as aristocratic music), the Siren with seduction (index as carnal music and erotic music, seduction).